Journée internationale des jeunes filles dans l'ICT

23/04/2020 

Malgré les nombreuses actions positives que nous menons dans la Région pour promouvoir un équilibre entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, l’attrait pour certaines professions semble lié au genre. C'est notamment le cas pour les technologies de l'information et de la communication. A l’occasion de la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC, qui a lieu ce 23 avril, nous aimerions mettre ce sujet en avant.

Selon Eurostat, l'Office statistique de l'Union européenne, le nombre de femmes spécialisées en informatique en Belgique en 2018 n'était que de 16 %. Au niveau européen, seuls 17 % des employées du secteur des TIC étaient des femmes. Ces chiffres confirment qu'il s'agit d'un monde à prédominance masculine.

Des études menées par le CIRB, le Centre d'Informatique de la Région de Bruxelles-Capitale, confirment cette tendance et montrent que le nombre de femmes et d'hommes parmi le personnel en 2019 était respectivement de 24% et 76%. Bien que ce soit déjà un pas dans la bonne direction (en 2012, les statistiques indiquaient seulement 18 % de femmes contre 82 % d’hommes), il reste encore du travail pour équilibrer ce ratio.

L'une des initiatives prises par le CIRB a été d'organiser des formations de codage gratuites et  destinées aux femmes. Celles-ci se sont déroulées en 2018 lors de l'événement annuel « Women in tech », un projet bruxellois visant à renforcer la présence des femmes dans les technologies et l'innovation. L'objectif était de favoriser l’accès aux formations en informatique en donnant aux femmes des connaissances de base en programmation et en codage.

Une autre action du CIRB, lancée cet année, est la mise en place d’ateliers dans le cadre du projet « Mamans des quartiers » à Bruxelles. Les femmes ont pu y découvrir de nouveaux outils numériques et apprendre à utiliser pour accroître leur visibilité et leur réseau en ligne.

Le CIRB ne se contente pas d'attirer davantage de femmes, mais offre également à ses collaboratrices la possibilité de se développer sur le lieu de travail. L'une de ces professionnelles de l'informatique est Nabila Bouker. Ce qui continue à la motiver dans son travail, c’est le fait qu'on lui donne de plus en plus de responsabilités. Elle espère ainsi devenir la première femme IS engineer au sein de l'équipe Desk Interventions. Sa collègue Céline Vanderborght trouve également son travail de Smart City Manager fascinant en raison des projets incroyablement innovants qu'elle peut réaliser avec des personnes motivées et ouvertes d'esprit.

La Région de Bruxelles ne reste donc pas les bras croisés et agit pour promouvoir autant que possible l'égalité des genres  dans le secteur des TIC. 

Apprenez en plus en lisant les témoignages de Nabila et Céline ?